< >

Dix minutes à perdre au collège de Lamorlaye


Imprimer l'article Envoyer à un(e) ami(e) Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte

Le 14 mars 2017, les élèves du collège Françoise Dolto à Lamorlaye ont pu rencontrer Jean-Christophe Tixier, l'auteur de Dix minutes à perdre, qui concourt dans la sélection du Prix des Jeunes Lecteurs de l'Oise cette année.

Un chat vert au Château de Chantilly

Tout d'abord, rendez-vous dans une classe pour un petit exercice d'imagination, au cours duquel les élèves vont se mettre dans la peau d'un auteur qui recherche des idées pour écrire son prochain ouvrage. Après une explication théorique, Jean-Christophe Tixier invite les élèves à faire fonctionner leur imaginaire, à partir d'une proposition de base : "Vous vous promenez dans le parc du Château de Chantilly, et soudain vous voyez un chat vert devant vous". Les élèves ferment les yeux et laissent venir les images... Puis ils les rouvrent et racontent ce qu'ils ont "vu".

 

Pour les guider, l'auteur leur demande de répondre à des questions : "Pourquoi est-il vert ?", "D'où vient-il ?", "Est-il sympathique ?", "Depuis quand est-il là ?", "A qui appartient-il ?"...

 

Ainsi, certains imaginent un chat venu d'une autre planète, d'autres imaginent qu'il est malade, d'autres que c'est en fait un buisson...

 

Puis l'auteur évoque une toute autre hypothèse : "Et si ce n'était pas un chat ?". Les élèves referment les yeux et imaginent ce que cette créature pourrait être : un chat mécanique, un animal transgénique, une farce...

Jean-Christophe Tixier a expliqué le processus qui l'amène à concevoir ses histoires
Jean-Christophe Tixier a expliqué le processus qui l'amène à concevoir ses histoires
Les élèves ferment les yeux et laissent leur cerveau produire des images...
Les élèves ferment les yeux et laissent leur cerveau produire des images...

Des padlets sur les ouvrages du Prix des Jeunes Lecteurs

Nous sommes ensuite conviés par notre accompagnatrice, Samuelle Couque, professeure-documentaliste du collège, dans une salle afin de prendre connaissance des padlets (un padlet est un "mur collaboratif", espace permettant d'afficher des éléments très divers (textes, images, sons...) comme si on les épinglait sur un tableau virtuel) créés par les élèves sur la sélection du Prix des Jeunes Lecteurs : pour chaque livre, les élèves ont imaginé des lettres fictives, des jeux, des recettes de cuisine, ont enregistré des lectures de certains passages des livres...

Les élèves ont créé des padlets à partir des livres de la sélection du PJL
Les élèves ont créé des padlets à partir des livres de la sélection du PJL
Une bibliothécaire de Lamorlaye est venue lire un passage de "Dix minutes trop tard"
Une bibliothécaire de Lamorlaye est venue lire un passage de "Dix minutes trop tard"

Jean-Christophe Tixier et l'écriture

Nous pénétrons ensuite dans le CDI où une bibliothécaire de Lamorlaye achève la lecture d'un chapitre de Dix minutes trop tard, la suite de Dix minutes à perdre.

 

La rencontre se poursuit ensuite. C'est l'occasion pour Jean-Christophe Tixier d'évoquer son parcours, plutôt atypique. En effet, il n'était pas du tout écrivain au départ mais professeur. Il est venu à l'écriture tout à fait par hasard, à l'âge de 38 ans : "On m'avait demandé d'écrire un texte pour une réunion de famille. L'exercice m'a plu et j'ai continué".

 

L'auteur a également expliqué ce que signifiait pour lui le fait d'écrire : "Un livre ce ne sont que des signes. C'est le cerveau du lecteur qui fabrique les émotions et les images". Bien sûr, écrire demande un effort certain : "Au début, on est confronté à une petite voix dans notre tête qui nous répète "Tu n'y arriveras pas". Il faut faire taire cette petite voix".

 

Et comment imagine-t-il toutes ses histoires ? "Un peu comme une cuve, le cerveau se remplit avec tout ce que l'auteur vit. Le cerveau mélange toutes ces émotions, et de là naît la création. Il faut avant tout être curieux". "Comme tous les auteurs, j'ai des rituels qui me permettent de me concentrer : j'écoute de la musique au casque à un volume très faible. Cela m'aide dans mon processus créatif".

 

A-t-il un livre fétiche ? "Non, je ne relis jamais un livre plus d'une fois. Il y a trop de livres à lire ! En revanche, si un livre ne me plaît pas, je n'hésite pas à arrêter la lecture. Cela ne sert à rien de se forcer". "En revanche, j'ai des auteurs fétiches, comme Emile Zola ou Victor Hugo". 

Suite de la rencontre dans le CDI du collège
Suite de la rencontre dans le CDI du collège
Les élèves sont à l'écoute, attentifs au discours de l'auteur !
Les élèves sont à l'écoute, attentifs au discours de l'auteur !
Jean-Christophe Tixier
Jean-Christophe Tixier

En savoir plus

Retrouvez la rencontre avec Anne Loyer à Froissy :

Anne Loyer rencontre ses lecteurs


Retrouvez également sur Péo60 une présentation complète du Prix des Jeunes Lecteurs.

Accéder à la rubrique

Quelques publications de Jean-Christophe Tixier
Quelques publications de Jean-Christophe Tixier

"Ce n'est pas parce que l'on n'aime pas un livre que l'on n'aime pas la lecture"

Jean-Christophe Tixier

site Internet de l'IA site Internet de l'Oise