< >

Anne Loyer rencontre ses lecteurs


Imprimer l'article Envoyer à un(e) ami(e) Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte

Anne Loyer, l'auteure du Phare mystérieux, qui concourt pour le Prix des Jeunes Lecteurs de l'Oise dans la sélection de cette année, a rencontré des élèves de CM2 et de 6ème au collège Gérard Philipe à Froissy le 28 février 2017.

Une classe de 6ème du collège était présente, ainsi qu'une classe de CM1-CM2 de l'école Le Moustier à Froissy. "Les élèves sont très impatients !", nous confie Mme Combaud, la professeure documentaliste. Mme Guyot, professeure de lettres au collège, ainsi que Mme Dubois, professeure des écoles, accompagnaient les élèves. Les deux classes s'étaient d'ailleurs déjà rencontrées en janvier pour un échange autour du Prix, avec jeux, quiz et avis sur les différents livres. Une autre rencontre est également prévue au mois de mai lors de la journée d'accueil des CM2 et la Porte ouverte au collège.

 

Dès son arrivée, Anne Loyer a été enchantée et impressionnée par le décor installé dans le CDI, illustrant le livre : une mini-plage, un vélo, le phare peint par la maman d'une élève... "On ne m'avait jamais fait un aussi beau décor, c'est comme si mon livre sortait de ses pages !" Afin de réaliser ce décor, les élèves ont réfléchi à une liste de mots-clés à partir de l'histoire du livre, en répondant aux questions qui, quoi, où, comment, pourquoi...

 

Comme elle l'a souligné, les rencontres avec les lecteurs sont très importantes pour elle, afin que son livre "vive" après sa sortie : "C'est primordial qu'un livre se retrouve sélectionné dans un prix comme celui-ci, cela contribue à ce qu'on en parle".

 

Les élèves avaient préparé des questions diversifiées sur le livre lui-même mais plus largement aussi sur le métier d'écrivain : l'inspiration, le travail d'écriture, les relations avec l'éditeur et l'illustrateur, ce que rapporte la vente d'un livre, l'importance des voyages...

Deux classes avaient fait le déplacement
Deux classes avaient fait le déplacement
Les échanges se sont faits dans la bonne humeur !
Les échanges se sont faits dans la bonne humeur !

Une inspiration puisée dans le quotidien

Anne Loyer est revenue sur la genèse de ses idées : "Je puise mon inspiration dans tout ce que je vois, entends, sens... Tous mes sens sont en éveil. Puis je mets tout ça dans un "sac" invisible, que je ressors lorsque je me mets à ma table de travail. J'ai d'ailleurs toujours sur moi un petit carnet dans lequel je note mes idées au fur et à mesure. Je vais également chercher dans mes souvenirs personnels, dans ma vie".

 

Pour imaginer son histoire, Anne Loyer s'est inspirée d'un voyage qu'elle a fait sur l'île de Bréhat, en Bretagne. "L'endroit où se déroule l'histoire se nomme L'île aux fleurs car c'est le surnom de l'île de Bréhat. J'aime bien mêler fiction et réalité dans mes histoires".

 

De même pour ses héros, qu'elle a voulu proches de ses lecteurs : "J'ai choisi de mettre en scène un garçon et une fille, afin que chaque enfant puisse s'identifier à eux. En effet, j'avais remarqué que les petites filles n'ont pas de problème à s'identifier à un héros masculin, en revanche les garçons ont plus de mal à entrer dans une histoire dans laquelle l'héroïne est une fille". L'auteure a dévoilé le "secret" des deux surnoms qu'elle a trouvés pour ses personnages : "Je suis partie de l'expression "Hisse et Ho", qui évoque la mer, puis j'ai cherché deux prénoms ressemblants, Athénaïs et Hélios". En revanche, les personnages ne sont jamais décrits avec précision, ni même montrés de façon trop précise dans les illustrations : "C'est un choix éditorial. Nous avons fait cela afin que chacun puisse s'approprier les deux héros. Quand je vois les dessins des élèves, je m'aperçois que cela fonctionne, car chaque élève les dessine à sa façon".

Anne Loyer a dévoilé en avant-première la couverture du prochain tome de la série
Anne Loyer a dévoilé en avant-première la couverture du prochain tome de la série

Le métier d'écrivain

L'auteure est également revenue sur l'origine du livre : "Mon éditeur m'avait proposé de créer une série d'histoires avec des personnages récurrents, comprenant plusieurs tomes. L'idée me plaisait beaucoup, alors j'ai écrit un synopsis (une sorte de résumé d'une oeuvre), que j'ai soumis à mon éditeur. Celui-ci a aimé, et j'ai donc commencé à écrire l'histoire. J'ai écrit les trois premiers chapitres, que je lui ai fait lire, afin de savoir si le style employé, le ton, lui convenaient".

 

Le phare mystérieux a nécessité deux mois d'écriture, à raison d'environ 8 heures par jour. L'occasion pour les élèves de se rendre compte de la réalité du métier d'écrivain. "Lorsque j'écris, j'aime être surprise par mes personnages. J'aime leur faire faire des choses que je n'avais pas forcément imaginées au départ. Je finis par m'identifier beaucoup à eux, comme un acteur s'identifie aux personnages qu'il joue. C'est un peu comme si je devenais quelqu'un d'autre".

Un décor rappelant le livre avait été installé dans le CDI...
Un décor rappelant le livre avait été installé dans le CDI...
... avec en son centre une plage et un coffre aux trésors
... avec en son centre une plage et un coffre aux trésors

La rencontre s'est achevée par la traditionnelle séance de dédicaces, puis par les photos de groupe avec l'auteure et les professeurs. Les élèves ont ensuite remis à Anne Loyer une carte géante ornée de toutes leurs signatures, ainsi que des photos des deux classes, ornées à chaque fois d'un grand "Merci !". De quoi se souvenir pour longtemps de cette belle journée !


Mais l'aventure du Phare mystérieux ne s'arrête pas là : Certains ont déjà lu les épisodes suivants, La Plume noire et Le centaure sauvage. Anne Loyer a d'ailleurs annoncé la sortie imminente du 4ème tome, dont l'histoire se déroulera à Venise, et en a dévoilé en exclusivité la couverture !

Anne Loyer ne pouvait pas partir sans dédicacer son ouvrage...
Anne Loyer ne pouvait pas partir sans dédicacer son ouvrage...
... en inscrivant un petit mot personnalisé pour chacun
... en inscrivant un petit mot personnalisé pour chacun
Les élèves signant la carte qu'ils ont ensuite offerte à Anne Loyer
Les élèves signant la carte qu'ils ont ensuite offerte à Anne Loyer
La carte avec les signatures de tous les élèves
La carte avec les signatures de tous les élèves
La classe de 6ème du collège
La classe de 6ème du collège
La classe de CM1-CM2 de l'école Le Moustier à Froissy
La classe de CM1-CM2 de l'école Le Moustier à Froissy
Le phare du livre peint par une maman d'élève
Le phare du livre peint par une maman d'élève

En savoir plus

Retrouvez sur Péo60 une présentation complète du Prix des Jeunes Lecteurs.

Accéder à la rubrique

Le portrait chinois préparé par les élèves de CM1-CM2
Le portrait chinois préparé par les élèves de CM1-CM2

Portrait chinois

Si Anne Loyer était...

Un objet : une boussole

Un animal : un chat

Une star : George Sand

Un plat : un couscous

Un métier : éditeur

Un film : Autant en emporte le vent

Une saison : le printemps

Une émotion : le rire

Une chanson : Le vieux couple de Serge Reggiani

Une île : Bréhat

Un mot : différence

Un livre : Le jour de June

Une plante : le tournesol

Un personnage : Hisse

Un monument : les Arènes de Nîmes

Le blog d'Anne Loyer

Pour suivre l'actualité d'Anne Loyer, celle-ci a mis en ligne un blog qu'elle met à jour elle-même :

Anne Loyer fait pousser les histoires

Les avis des élèves de 6ème sur le livre
Les avis des élèves de 6ème sur le livre

Ce que pensent les élèves du Phare mystérieux... et de la rencontre !

Maelie :
"On se reconnaît beaucoup dans les personnages, surtout dans la relation frère-soeur. J'aime bien le fait que l'auteure puise son inspiration dans la vie quotidienne. C'est mon livre préféré de la sélection avec Des parents de rechange".

 

Erwan :

"Je me suis reconnu dans le personnage du garçon. Il est un peu flemmard, comme moi !"

 

Julien :

"J'ai trouvé l'histoire vraiment très captivante. Dans cette rencontre, j'ai aussi pu découvrir le métier d'auteur, que je ne connaissais pas".

 

Elona :

"Ce fut vraiment un moment unique : rencontrer un auteur est quelque chose de rare !"

Elle a dit...

"L'écriture c'est comme de la pâte à modeler, on peut la malaxer et en faire ce qu'on veut". 

site Internet de l'IA site Internet de l'Oise